Google Panda et Google Pingouin


Accueil > google-panda-pingouin

Le moteur de recherche d’origine américaine a progressivement instauré des règles afin d’améliorer la qualité des résultats qu’il offre aux internautes. Les webmasters ont ainsi tout intérêt à respecter quelques bonnes pratiques s’ils veulent se donner des chances d’apparaître en première page sur des requêtes concurrentielles. Google Panda et Google Pingouin ont donné des sueurs froides à de nombreux professionnels, nous allons vous présenter leurs principales caractéristiques et les conséquences qu’ils ont provoquées.

Google Panda et Google Pingouin

Google Panda

C’est une mise à jour de l’algorithme destiné à lutter contre les sites jugés de faible qualité. Elle est apparue en février 2011 (août 2011 en France) et a évolué à plusieurs reprises. Les équipes du moteur de recherche ont annoncé en juillet 2015 la dernière mise à jour, il s’agissait de Panda 4.2. Ce sont tout particulièrement les plateformes qui s’approprient les contenus d’autres sites qui ont été pénalisées, dont des comparateurs de prix et des agrégateurs. Certaines ont perdu plusieurs dizaines de pourcent d’audience. Toutefois, les ingénieurs de Google se sont rendu compte que la mise à jour a aussi fait des dégâts collatéraux en impactant des sites de qualité. Malheureusement, ces adresses n’ont pas vu leur positionnement s’améliorer rapidement après avoir modifié leurs contenus en respectant les guideslines du moteur. En effet, Google ne les réindexait pas forcément rapidement et certaines boutiques ont par exemple patienté plusieurs mois avant de retrouver une certaines visibilité dans les SERPs.

Google Pingouin

Google a également décidé de lutter contre la pratique du SPAM qui a des conséquences souvent négatives sur les résultats de recherche. Il a appelé Pengouin (Pingouin en Français) la première mise à jour entrée en application fin avril 2012. Ce sont principalement les sites qui ont développé leur popularité artificiellement grâce à l’acquisition de liens de mauvaise qualité qui ont subi les foudres du moteur américain. La source de ces backlinks est mise en cause par Google Pingouin, mais pas seulement ! Les ancres de liens trop optimisées ont également mis la puce à l’oreille du moteur de recherche dominant. Il a sanctionné les plateformes qui ont trop joué avec le feu en intégrant sur chaque ancre des mots-clés dans le seul but de gagner des positions. Par ailleurs, les professionnels du référencement ont remarqué un déclassement de nombreux EMD, les noms de domaine à mots-clés. La dernière mise à jour est officiellement sortie en septembre 2016 et elle fonctionne en temps réel. A la différence de Panda, les corrections réalisées par les webmasters peuvent aider ces derniers à récupérer relativement rapidement leurs positions.

Pour arriver en première page de google :

Demandez un devis à l’agence SEO.fr (15 ans d’expérience)