Disparition du bombing

Est-ce la fin du "Google-bombing" ?

Les mesures anti-spam de Google font disparaître un par un les divers phénomènes spectaculaires qui découlaient de son mode de fonctionnement. Le très célèbre Google-bombing faisait depuis longtemps partie des morts annoncés. Terminé, fini, mort, disparu, le "miserable failure" ? Pas tout à fait !
Accueil > fin-google-bombing

En bref ...

bombing terminé

Le très célèbre Google-bombing qui faisait apparaître la biographie de George Bush en tête des résultats pour la recherche "miserable failure" (lire Qu'est-ce que le "Google-bombing") fait désormais partie de l'histoire.

Depuis début 2005, Google n'a eu de cesse de combattre toutes les formes de "triche" influençant ses résultats. La quasi totalité des techniques de positionnement douteuses a été combattue (avec un incontestable succès) au fil des mises à jour.

Depuis le 23/07/06 et par intermittence, les pages de Bush et de Moore disparaissent des résultats pour la recherche sur miserable failure. Depuis le 26/01/07, ces pages semblent avoir été définitivement retirées des résultats proposés par Google et pour reprendre l'expression de Sébastien Billard, la Google bombe est donc désamorcée.

Les mécanismes qui étaient à l'origine de ce phénomène reste pourtant en place. Il ne faut donc pas confondre "cause" et "effet". Si l'effet du Google-bombing disparaît, c'est uniquement en raison de la mise en place de "filtres" à différents niveaux de l'algorithme de classement des résultats de Google. Ces filtres ne se déclenchent qu'au-delà d'un seuil d'"anormalité" fixé par l'expérience du moteur de recherche.

Pour preuve de la persistance du phénomène, on peut citer les exemples du bombing sur Nicolas Sarkozy en 2009 (sur l'expression "trou du cul du Web") et celui sur l'opérateur des télécoms marocain en 2010 sur l'expression "Cheffara Maroc" (voleurs du Maroc).

Ces exemples amènent à se demander si les filtres mis en place par google sur le bombing ne se résument pas pour le moment à des interventions manuelles pour les cas les plus "gênants".

Il sont en tout cas la preuve que, contrairement à ce qu'affirme de nombreux intervenants sur les forums, Google utilise toujours le texte des liens comme facteur de positionnement des pages.

Comment peut-on désactiver les filtres anti-spam de Google ?

Si, à la suite d'une recherche, vous pensez que les résultats présentés par Google ont fait l'objet d'un filtrage anti-spam, vous pouvez tenter de désactiver certains d'entre eux :

 Cliquez sur la barre d'adresse de votre navigateur.
Cette barre contient une expression du type "http://www.google.com/search?hl=fr&q=......"
 Ajoutez &filter=0 à la fin du texte contenu dans cette barre d'adresse (sans effacer le contenu précédent). Attention : le dernier caractère est un zéro et non un O majuscule !
 Cliquez sur le bouton "Rechercher".

Dans certains cas vous pourrez constater une nette variation dans les résultats.

Le Google-bombing semble toutefois neutralisé en amont puisque le site de la Maison Blanche est retiré des résultats même lorsque l'on utilise la mention "filter=0".

"A consommer avec une extrême modération"

Le Google-bombing connaitra tôt ou tard  le sort de nombreuses autres techniques qui exploitaient les failles de Google : texte invisible, pages satellites, redirections en javascript, surexploitation des balises de tous poils, copies de contenus (dupplicate content), sites fantômes et autres spectres du musée des spammeurs.

Comme nous le répétons au fil de ces pages, Google devient une machine de plus en plus intelligente qu'on peut tenter de comprendre, mais qu'il est téméraire de vouloir tromper.

Si vous utilisez le principe du bombing pour doper votre position dans les résultats de recherche, faites varier les URLs pointées par les liens concernés et faites également varier les textes de ces liens comme nous le recommandons dans Qu'est-ce que le "Google-bombing". Vous vous éviterez de grosses déceptions !

 

A lire en complément :
  • le point de Sergi sur les réactions à la fin du Google Bombing
  • "Google Kills Bush's Miserable Failure Search & Other Google Bombs" de Search Engine Land

 



En détail ...

Un effet de seuil

Toute technique qui permet d'améliorer son positionnement dans les résultats de Google semble donner des résultats proches de ceux qu'illustrent cette courbe :

Formulaire d'annuaire

Les efforts actuels des ingénieurs de Google visent en effet à détecter de plus en plus finement l'utilisation abusive de ces techniques.

Si vous voulez éviter les pénalités de toutes sortes :

  • Ne construisez pas vos pages en fonction de l'effet supposé de tel ou tel artifice de positionnement. Construisez vos pages en fonctions de l'intérêt des visiteurs.
  • Ne construisez pas vos liens en fonction de l'effet supposé de tel ou tel artifice de positionnement. Construisez vos liens en fonctions de l'intérêt des visiteurs.
  • Ne soyez jamais "mécanique" (répétitif) dans vos façons de procéder. Ne vous référencez pas dans 200 annuaires le même jour.

Les sites "propres", n'utilisant aucune technique de positionnement artificielle, occupent de plus en plus les premières places des résultats de Google, alors que les sites utilisant des techniques "dopantes" se voient peu à peu "éjectés" des résultats. A vous de choisir votre camp !



Voir également :
Qu'est-ce que le "Google-bombing"
Qu'est-ce que la "Sandbox" (bac-à-sable) de Google ?

Réflexions juridiques sur le Google bombing (Journal du net)