Les fausses promesses des CSS

Dans sa présentation des "feuilles de styles en cascade", le très respectable "OpenWeb Group", énonce la liste des avantages des CSS. Comme on peut le constater facilement en parcourant les forums consacrés aux CSS, certains points de cette liste ne correspondent absolument pas à l'expérience que les webmasters vivent au quotidien.
Accueil > fausses-promesses-css

gestion simplifiée et économique de la présentation d'un site à l'aide d'une seule feuille de styles pour toutes les pages, aisément modifiable

Exact.

allègement des coûts de développement et de maintenance : il n'est plus nécessaire de mettre en place un système (hasardeux) de discrimination des navigateurs pour servir aux différents navigateurs un document adapté aux technologies propriétaires qui balkanisent le Web.

C'est absolument faux pour le moment. Il est bien plus délicat d'obtenir une mise en page "universelle" lorsqu'elle est basée sur l'utilisation de CSS. Vouloir rendre un site CSS compatible avec l'ensemble des navigateurs existant aujourd'hui sur le Web demande un investissement et des compétences considérables et ne garantit pas contre les mauvaises surprises. La maintenance sera sans doute plus simple par la suite, mais le coût de développement sera indiscutablement supérieur.

allègement du code-source des pages Web, et donc économie de bande passante : une feuille de styles n'est chargée qu'une fois par un navigateur, qui l'applique sans délai si nécessaire aux pages visitées par la suite

Discutable, car la feuille de styles est parfois bien "lourde" et peut ralentir le chargement de la première page visitée. Etant donné qu'un grand nombre d'internaute ne consulte qu'une seule page des sites visités, le gain en bande passante n'est pas toujours évident.

possibilité de doter une page de feuilles de styles spécifiques selon les medias (navigateurs graphiques, lecteurs d'écran…). Les feuilles de styles print <http://openweb.eu.org/articles/css_impression/>permettent une impression immédiate d'une page depuis le navigateur, et dispensent d'avoir à créer une version imprimable du document HTML

Exact.

possibilité de doter une page de présentations alternatives au choix de l'utilisateur

Exact.


création de layout flexibles, qui s'adaptent aux différentes résolutions d'écran

Très discutable. Les mises en page à l'aide de tableau permettent souvent de gérer ce type de problème plus simplement.

meilleure accessibilité des pages Web par la disparition des tableaux détournés à des fins de présentation.

Meilleure accessibilité pour qui ? Pas pour les utilisateurs de I.E. 5.5 et de Netscape, à moins que le concepteur de site ne se donne la peine de tester le fonctionnement des CSS sur ces deux navigateurs et de générer une feuille de styles qui leur soit adaptée. D'autre part, nous ne voyons pas en quoi l'utilisation de tableaux représentent une gêne réelle vis-à-vis de l'accessibilité. Les arguments développés par OpenWeb ou cybercodeur sont un brin tirés par les cheveux et semblent oublier que les lecteurs automatiques de page pour handicapés ont surmonté depuis longtemps le "problème" des tableaux.


Les "vrais" avantages des CSS (points 1, 4 et 5) suffisent largement à justifier leur utilisation.

Oui, ce système est formidable et vaut les investissements que vous devrez faire pour surmonter les difficultés qu'il générera.

Mais cessons d'affirmer que la mise en place de CSS facilite la vie des concepteurs de site : elle demande de solides compétences et augmente les coûts de développement. Ces investissements seront largement compensés par la facilité de maintenance que ce système procure, mais ils ne doivent pas être sous-estimés.

Et cessons de présenter ce système comme un système "parfait" : il n'est pas dénué d'aspects discutables, comme le souligne le blog "Participe présent".

A lire également : "Pourquoi les CSS à tout prix ?" par Forum-hardware

Pour arriver en première page de google :

Demandez un devis à l’agence SEO.fr (15 ans d’expérience)